Catégories
Les Notes Intelligentes

🧠 La stratĂ©gie par vision : La Vision Basse de Sol (II/III)

Êtes-vous un-e entrepreneur-e d’action qui aime les rĂ©sultats Ă  court-terme ?

Qu'est-ce qu'une Vision Stratégique "basse" ?

La Vision StratĂ©gique est un concept figuratif utilisĂ©e en Ă©conomie et en stratĂ©gie d’entreprise pour qualifier la tactique d’occupation d’un marchĂ© et de promotion d’un produit ou d’une entreprise entiĂšre. Plusieurs maniĂšres sont possibles et disponibles, environ autant qu’il existe d’individus, car chaque action peut se coupler avec chaque outil et chaque moyen. Ce qui nous donne un nombre incalculable de combinaisons possibles.

La Vision StratĂ©gique “basse” ou “de sol” est portĂ©e sur les petits mouvements du marchĂ©. Comme vu dans notre article sur les deux types de vision d’entrepreneurs, ces petits mouvements sont des opportunitĂ©s visibles mais Ă  rentabilitĂ© de courte durĂ©e. Nous pouvons prendre par exemple la cryptomonnaie (plus prĂ©cisĂ©ment le Bitcoin), qui a atteint son pic de rentabilitĂ© en 2017, ou encore l’affiliation en plein expansion. Les personnalitĂ© adeptes de la vision de sol sont animĂ©s par la tendance, l’Ă©volution rapide et le changement Ă  courte durĂ©e. Nous pouvons citer par lĂ  les modes vestimentaires, basĂ©es sur 2 saisons, soit 6 mois. Un crĂ©ateur ou une crĂ©atrice Ă  vision basse serait donc en charge de la prochaine collection Ă  court-moyen terme, de l’ordre de 1 Ă  6 mois.

Qui est l'Entrepreneur de "Sol" ?

En reprenant l’exemple du Bitcoin, nous avons eu ici deux type d’entrepreneurs-investisseurs (et non de chanceux !) :

  • Les visionnaires (Vision Haute) qui ont minĂ© cette cryptomonnaie avant 2010. Ils ont senti un changement futur, se sont lancĂ©s sans retours grandioses avant plusieurs annĂ©es ou dĂ©cennies. Pour certain-e-s, c’Ă©tait peut-ĂȘtre juste amusant, ils et elles n’ont pas vu l’exceptionnel rendement. Dans ce cas-ci, ces individus ont pu avoir gardĂ© des bitcoins par oubli, d’autres les ont dĂ©pensĂ© car, Ă  l’Ă©poque, ils valaient bien moins que la monnaie nationale. Mais ils ont Ă©tĂ© prĂ©curseurs de cette rĂ©volution : les premiers Ă  en avoir profitĂ© et ceux qui ont obtenu le meilleur rendement.
  • Les opportunistes (Vision Basses) qui, loin d’ĂȘtre pĂ©joratifs, ont su s’adapter rapidement et prendre le courant pour rĂ©colter des fruits sur un arbre dĂ©jĂ  bien entretenu. Leur vision proche leur donne un avantage considĂ©rable dans l’investissement d’innovations en rĂ©duisant les risques face aux visionnaires. Les opportunistes investissent dans un projet dĂ©jĂ  Ă©tabli en passe d’exploser : ils rejoignent un navire bien conçu et ne font que rĂ©aliser la “prophĂ©tie” plutĂŽt que de l’Ă©crire. Ils ont Ă©tĂ© avant gardistes de cette rĂ©volution : les derniers Ă  en avoir rĂ©ellement profitĂ©, mais pas le plus.

Comme dans la nature, le sol regorge d’indices sur les rĂ©centes activitĂ©s organiques. Traces dans la terre, Ă©raflures sur l’Ă©corce, feuilles arrachĂ©s, dĂ©placement de feuilles, coquilles vides … Nous pouvons imaginer notre monde Ă©conomique comme une forĂȘt ou une jungle. En entrepreneuriat et en Ă©conomie ces traces sont appelĂ©es “Signaux”. Terme que nous retrouvons aussi en Veille StratĂ©gique (Ă©tude des marchĂ©s et des environnements).

Dans une vision basse, nous sommes donc Ă  la recherche de signaux forts qui annoncent des changements sous peu.

En revanche, ce mĂȘme sol efface les actions anciennes et ne montre pas les actions futures. Pour ce dernier, il faut regarder l’horizon pour voir l’Ă©tat du ciel et prĂ©dire quel type d’orage arrive et quand environ. Soit, la Vision Haute.

Pourquoi adopter des actions Ă  court-terme ?

Les stratĂ©gies Ă  court-terme sont efficaces car elles permettent de gĂ©nĂ©rer des richesses rapidement, en rĂ©duisant les efforts de crĂ©ation et de rĂ©alisation. Le risque y est donc moindre car nous ne sommes pas Ă  l’origine du mouvement plus large (le changement d’horizon) qui amĂšne ces petits signaux au sol.

De plus, les stratĂ©gies Ă  court terme sont Ă  l’origine Ă©phĂ©mĂšre et donc moins chargĂ©es Ă©motionnellement que des projets Ă  long-terme qui retranscrivent des besoins fondamentaux et des rĂȘves plus profonds. Il est plus facile de pivoter, de changer de marchĂ© et d’Ă©voluer lorsque nous savons dĂšs le dĂ©part que cette action, cette stratĂ©gie, est une opportunitĂ© Ă  durĂ©e limitĂ©e. 

Le court-terme est censĂ© supporter le long-terme qui ne donne ses fruits que bien plus tard. Le but est de ne pas rester sans retours sur investissements* sur une trop longue durĂ©e. C’est le Timing StratĂ©gique : l’adĂ©quation et l’intervalle d’obtention des rĂ©sultats.

*Le retour sur investissement (ROI) n'est pas que financier. Tout crĂ©ateur, tout entrepreneur apporte des efforts, qui sont les investissements, et attendent un rendement : un objectif. Cet objectif peut-ĂȘtre monĂ©taire, de la visibilitĂ©, une place dans une autre entreprise, une interview, un passage dans une Ă©mission, une prestation, une performance, une compĂ©tence, une attestation, un diplĂŽme ...

Êtes-vous un entrepreneur à vision basse ?

Vous avez déjà une idée si vous vous retrouvez dans les explications ci-dessus ?

Et si nous faisions un simple test pour ĂȘtre sĂ»rs ?

La suite de l'article c'est par là 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *