Catégories
Les Notes Intelligentes

đź—’ Pourquoi l’Économie rime avec la SantĂ©

Aujourd’hui, alors que le dĂ©confinement en est Ă  son 3e acte et que l’Ă©conomie est sommĂ©e de recommencer, nous doutons de notre sĂ©curitĂ©. Faut-il alors briser l’Ă©conomie pour notre santĂ© ? Ou risquer notre santĂ© pour l’Ă©conomie ?

En cette pĂ©riode difficile, nous sommes Ă  l’affĂ»t de la moindre erreur de notre gouvernement. En France, nous avons Ă©tĂ© le peuple qui a eu le plus peur du COVID-19. Avec 29 000 dĂ©cès pour 160 000 cas, nous avons presque 30 fois plus de morts que le Bengladesh ! Mais aujourd’hui, alors que le dĂ©confinement en est Ă  son 3e acte et que l’Ă©conomie est sommĂ©e de recommencer, nous doutons de notre sĂ©curitĂ©.

Cette nuit, j’ai rĂŞvĂ© qu’une deuxième vague de coronavirus arrivait et que mes ami-e-s avaient annulĂ© tout nos plans. Et moi, je m’Ă©tais rĂ©veillĂ© le lendemain (dans mon rĂŞve) avec un cou de dindon (vous savez cette peau qui pend lĂ ) et des boursouflures sur le visage. Si j’ai complètement rĂ©inventĂ© les consĂ©quences du virus sur le corps, je me suis dis : “Ah voilĂ  ce que c’est d’avoir cru que tout Ă©tĂ© fini et d’avoir complètement lâchĂ© les gestes barrières avec mes amis !”. Et ça par contre, ce n’est pas inventĂ©.

Faut-il alors briser l’Ă©conomie pour notre santĂ© ? Ou risquer notre santĂ© pour l’Ă©conomie ?

En réalité, ces deux notions sont interdépendantes et la réponse est bien plus complexe.

Pourquoi faut-il absolument relancer l’Ă©conomie ?

Le confinement fut un choc dans de nombreux domaines pour l’intĂ©gralitĂ© du monde. Se retrouver enfermĂ© chez soi du jour au lendemain, renoncer Ă  ses loisirs extĂ©rieurs (sports notamment), revoir ses passions diffĂ©remment (cours collectifs ou individuels) ou Ă  la baisse, ĂŞtre seul avec soi, prendre 10 rĂ´les/mĂ©tiers supplĂ©mentaires Ă  la maison (parents) et voir ses revenus baisser drastiquement, surtout pour les entreprises et les indĂ©pendant.

D’un cĂ´tĂ©, nous sommes affligĂ©s de devoir subir une telle baisse de revenus. C’est un coup de pied dans notre sĂ©curitĂ© financière dĂ©jĂ  tremblante. Nous nous disons que l’on pourrait avoir bien plus et mieux de la part de notre gouvernement, surtout dans le pays, la France, de l’assistanat et des cotisations sociales. Évidemment, rien n’est suffisant lorsque nous percevons l’obligation de renoncer Ă  un confort acquis. Ce dernier, l’Ă©tant grâce Ă  la sĂ©curitĂ© financière Ă©noncĂ©e plus tĂ´t.

D’un autre cĂ´tĂ©, nous avons peur pour notre santĂ©. Il y a toujours les sceptiques c’est vrai, mais la mort qui sĂ©vit ainsi que les consĂ©quences physiologiques sont lĂ . Et elles sont encore peu Ă©tudiĂ©es.

Chaque jour j’entend des nouvelles rĂ©actions nĂ©fastes pour l’ĂŞtre humain suite au contact avec le COVID-19. Saviez-vous que ce dernier pouvait infliger des dĂ©gâts aux extrĂ©mitĂ©s, notamment les orteils, oĂą des lĂ©sions cutanĂ©es profondes se forment ?

Est-ce que les États veulent nous tuer pour l’argent ? Ce serait illogique, car nous sommes l’argent. C’est le peuple qui gĂ©nère la richesse qu’ils rĂ©utilisent et se mettent dans les poches (ou oĂą ils le souhaitent). L’Ă©conomie aide la santĂ©. Et la santĂ© aide l’Ă©conomie.

Dans un sens, l’argent gĂ©nĂ©rĂ© permet d’investir (encore faut-il le faire au niveau politique) dans la santĂ©, les hĂ´pitaux, les caisses solidaires de santĂ© et la sĂ©curitĂ© sociale. Dans l’autre sens, un solide système de santĂ© permet aux individus d’utiliser tout leur potentiel mental et physique afin de gĂ©nĂ©rer de la valeur, et donc de l’argent. Je ne sais pas comment la santĂ© pour aller sans l’Ă©conomie et inversement.

Car si nous avons l’espĂ©rance de vie que nous avons actuellement (50 ans pour l’Homo Erectus, 25 ans pour les Homo Sapiens au moyen-âge) et dans l’Ă©tat dont nous pouvons disposer grâce aux divers soins (neurologie, chirurgie, odontologie, ophtalmologie, ostĂ©ologie, kinĂ©siologie …) c’est uniquement grâce au système Ă©conomique coopĂ©ratif que nous avons mis en place.

La nature, Ă  l’Ă©tat sauvage, n’est pas belle : on y nĂ©e, on y souffre, on y meurt rapidement.

Pourquoi la santĂ© et l’argent vont de pair.

L’argent permet Ă  notre santĂ© de tenir debout et d’ĂŞtre efficace. Nous le voyons bien aujourd’hui, un système de santĂ© pauvre ne peut permettre Ă  ses acteurs (mĂ©decins, infirmier-e-s, soignants) de faire leur travail efficacement. Ă€ force de vouloir faire de Ă©conomies sur ce plan, nous finissons par en subir les consĂ©quences. Et je pense que, unanimement, nous en sommes conscients.

Comment faire alors ?

C’est tout simple : lorsque vous ne voulez ou ne pouvez baisser vos dĂ©penses (donc faire des Ă©conomies), il faut alors augmenter les revenus. La balance de l’argent ne comporte que deux plateaux : les sorties (dĂ©penses) et les rentrĂ©es (revenus).

Dans tout secteur, et mĂŞme dans la santĂ© qui est une industrie et un marchĂ© qui se doit d’ĂŞtre bien plus Ă©thique que les autres, la richesse mène Ă  l’Ă©quilibre et la prospĂ©ritĂ©. Encore une fois, gĂ©nĂ©rer de l’argent par le biais de la santĂ© ou d’un quelconque autre secteur, c’est rĂ©investir pour progresser dans notre Ă©volution. Le problème rĂ©side alors dans les poches, magiques ou bizarrement trouĂ©es de certaines personnes censĂ©es gĂ©rer l’argent public et rĂ©investir en suffisance dans les industries donnĂ©s.

Le problème ne vient pas du fait que la santĂ© aussi est une industrie et un marchĂ©, un business si l’on veut utiliser ce mot barbare empruntĂ© de l’anglais. Tout business n’est pas sale. La corruption et la dĂ©responsabilisation globale face Ă  l’argent l’est. Si nous pouvions gĂ©nĂ©rer et gĂ©rer l’argent comme la Suisse, nous n’aurions peut-ĂŞtre eu que 0,02%* de dĂ©cès en France au lieu des 0,05%** sur 0,24% de la population touchĂ© par le COVID.

* nombre de décès en Suisse / habitants Suisses x 100 soit 1 900 / 8 570 000 x 100
** nombre de décès en France / habitants français x 100 soit 29 000 / 66 000 000 x 100

Bilan du COVID-19 au 23/06/20

PaysNombre de casNouveaux casNombre de décèsNouveaux décès
Etats-Unis2,424,168+36,015123,473+863
Brésil1,151,479+40,13152,771+1,364
Russie599,705+7,4258,359+153
Inde456,115+15,66514,483+468
Royaume-Uni306,210+92142,927+280
Espagne293,832+24828,325+1
PĂ©rou260,810+3,3638,404+181
Chili250,767+3,8044,505+3
Italie238,833+11334,675+18
Iran209,970+2,4459,863+121
Allemagne192,778+6598,986+17
Turquie190,165+1,2685,001+27
Mexique185,122+4,57722,584+759
Pakistan185,034+3,9463,695+105
Arabie Saoudite164,144+3,1391,346+39
France161,267+51729,720+57
Bangladesh119,198+3,4121,545+43
Afrique du Sud106,108+4,5182,102+111
Canada101,963+3268,454+18
Qatar89,579+1,17699 
Chine83,418+224,634 
Colombie73,572+2,3892,404+94
Suède60,837+2055,161+39
Belgique60,810+2609,713+17
Belarus59,487+464357+6
Egypte58,141+1,3322,365+87
Equateur51,643+1,0034,274+51
Pays-Bas49,722+646,095+5
Indonésie47,896+1,0512,535+35
Argentine47,203+2,2721,078+35
Emirats Arabes Unis45,683+380305+2
Singapour42,432+11926 
KoweĂŻt41,033+742334+4
Portugal39,737+3451,540+6
Ukraine38,074+8331,035+23
Irak34,502+1,8261,251+84
Pologne32,527+3001,375+16
Oman32,394+1,318140+3
Philippines31,825+1,1431,186+9
Suisse31,332+221,956 
Linternaute, selon l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *