Catégories
Formation & Apprentissage L'Encyclopédie des Solopreneurs

Faire son propre site internet

Techniquement, il est facile de créer son propre site. Stratégiquement, ce dernier peut devenir rapidement inutile, voire obsolète, dans 80% des cas. Un site internet est bien plus qu’une simple vitrine de votre activité. C’est le reflet de votre univers et de votre (personal) branding.

Techniquement, il est facile de créer son propre site, en quelques étapes vous pouvez voir une plateforme à votre nom en ligne. Stratégiquement, cette dernière peut devenir rapidement inutile, voire obsolète, dans 80% des cas. Un site internet est bien plus qu’une simple vitrine de votre activité. C’est le reflet de votre univers et de votre (personal) branding. Votre implication dans sa création est alors essentielle.

Malgré les idées reçues, faire un site web soi-même requiert bien plus de temps et de compétences (mais pas forcément techniques) que ce qu’on peut lire sur la toile. C’est pour cela que je vais vous adresser un processus de construction afin de vous permettre de piloter la création de votre propre site internet.

La raison-d’être du site web

Effectivement, si votre souhait est juste de produire un site sans objectif derrière, il sera rapidement réalisé. Mais un bon site internet est un site utile. Et plus de 70% des sites créés sont noyés sous la masse ou comportent des erreurs d’obsolescence qui les rendent invisibles. Souvenez-vous en.

Avant même de commencer à créer votre site, vous devez établir un plan stratégique afin de l’inclure dans votre développement. Votre site doit devenir vote assistant numérique, et non pas une plante verte.

L’objectif

Un site utile est un site pour tend vers la réalisation d’un objectif (ou de deux objectifs au maximum). Cela signifie que votre site internet possède une valeur ajoutée et une assistance pour vos utilisateurs sur un ou deux des points suivants :

  • L’Éducation : offrir aux visiteurs de l’information pédagogique au travers de contenus textuels, visuels et/ou sonores. Les sites éducatifs se présentent souvent comme des blogs, des vlogs, des plateformes de eLearning et/ou des forums de discussion.
  • L’Information/Actualisation : fournir aux visiteurs un panel d’informations mises à jour régulièrement, utiles et pertinentes face à des requêtes (recherches) précises. Les sites informatifs permettent aux internautes de retrouver ces renseignements ou de l’actualité rapidement et facilement. Ces plateformes peuvent être des blogs, des vlogs, des sites vitrines ou encore des sites corporate.
  • La Prospection : filtrer des clients potentiels au travers du large panel d’internautes via des outils dynamiques comme un tunnel de vente, un formulaire d’audit ou des questionnaires. La prospection nécessite un mécanisme de récolte de donnée sécurisée et éthique afin de recontacter ces prospects afin afin de leur vendre, par la suite, des produits ou services.
  • L’Acquisition : réaliser des actions marketing afin de transformer des simples visiteurs en prospects engagés et prêts à acheter. Les sites dédiés à l’acquisition développent divers leviers pour convaincre les internautes de la solution proposée (service ou produit) et peuvent prendre de multiples formes
  • La Conversion : transformer les visiteurs en clients. Les plateformes de conversion sont des sites eCommerces, qui peuvent vendre tout type de produit physique ou digital, et même des services. Le but est de générer du chiffre d’affaire et de rentabiliser monétairement l’activité.
  • La Gestion : permettre aux visiteurs de pouvoir administrer une ou plusieurs fonctions.
  • L’Automatisation : mécaniser et autonomiser la gestion de certaines fonctionnalités par informatique, sans action manuelle. L’automatisation peut s’appliquer sur de nombreuses tâches comme la prospection, la vente, la facturation, la prise de contact, le renseignement …
  • La Création : concéder la génération d’une fonctionnalité ou d’un ensemble de fonctionnalité aux visiteurs. Ces plateformes sont très techniques et s’apparentes plus à des logiciels en ligne (SaaS).
  • L’Échange : allouer un espace de discussion entre plusieurs visiteurs avec la possibilité d’éditer et de publier du texte, une vidéo et/ou du son. Les forums et les plateformes sociales sont des sites typiquement adaptés à l’échange. Mais ce dernier peut se retrouver comme une fonctionnalité supplémentaire comme, par exemple, la section commentaires d’un blog ou une messagerie instantanée intégrée.

La cible

Toute plateforme web se doit d’avoir une cible à viser afin d’avoir une raison d’exister. Vous en créez pas un site pour vous, mais pour autrui. A contrario, il n’aurait aucune utilité à le publier en ligne (donc publiquement).

Le Webdesign

Sur la forme d’un site web, il est essentiel de considérer deux majeurs domaines : l’esthétisme et l’expérience. Nommés respectivement UI Design et UX Design, ces deux étapes vont permettre au site internet de remplir sa fonction (sa raison-d’être) en guidant les visiteurs jusqu’à l’objectif désiré.

UI Design

Le User Interface (UI) Design compose la charte graphique du site web : ce à quoi il va ressembler et comment il va être présenté aux visiteurs. Cet aspect esthétique matérialise les valeurs et la “personnalité” de l’entreprise/activité au travers de couleurs, de typographies, de formes et de visuels. Ce groupe d’éléments graphique forme alors un Univers dans lequel va pouvoir se plonger l’internaute en arrivant sur votre site.

L’Univers d’un site web est un excellent moyen pour filter les visiteurs, ainsi, débuter une action de prospection en affichant implicitement une appartenance. C’est le “style” de ce design qui confortera vos clients potentiels et détournera les visiteurs qui ne rentrent pas dans votre cible. Ainsi, vous réservez le contenu et les fonctionnalités de votre site uniquement à des prospects plutôt que de simples visiteurs.

UX Design

Le User eXperience (UX) Design est la stratégie visuelle pour permettre aux utilisateurs d’un site d’atteindre l’objectif de ce dernier le plus facilement possible. Ici, le coté esthétique est complètement mis de côté pour focaliser sur l’intuitivité et la simplicité d’utilisation d’un site web.

Ainsi de nombreuses règles s’appliquent pour :

  • Différencier parfaitement les différents types de contenu (passif, actif, survolable, cliquable, scrollable verticalement, scrollable horizontalement …)
  • Optimiser la facilité d’utilisation sur les petits écrans et les interfaces tactiles
  • Rendre une interface plus simples à explorer et à “digérer”
  • Permettre la rectification et l’auto-correction
  • Laisser l’internaute rester maître de son parcours d’utilisation
  • Appliquer les règles d’accessibilité pour les handicaps visuels et sonores

Les pré-requis techniques

Nom de domaine

Le nom de domaine est comme l’adresse physique d’une boutique, mais sur internet. Ce nom permettra aux internautes de pouvoir venir visiter votre site à ces différentes adresses sous la forme : https://www.[nomdomaine]/[nompage]. Pour faire le parallèle avec une adresse physique, le nom de domaine représente le nom avec le numéro de la rue, et le nom de la page, un emplacement sur cet espace (1e étage, rez-de-chaussé …).

Hébergement/serveur

L’hébergement est le type de “terrain” que l’on alloue à notre site. Tout type d’hébergement peut accueillir n’importe quel nom de domaine. Certains hébergements, appelés Multisites, peuvent même accueillir plusieurs noms de domaine et plusieurs sites.

Envie de créer votre site web ? C'est par là 👇

The Buildery.digital est l'expert digital des solopreneur-e-s, des freelances, des indépendant-e-s, des ambitieux-ses, des machines à idées, des passionné-e-s, des autonomes, des rêveurs-ses qui accomplissent seul-e-s aux commandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *