Catégories
Le Journal d'un-e Solopreneur-e

📒 Est-ce que la crise va réellement nous faire progresser ou juste nous rendre meilleurs pendant 2 mois ? (III/III)

Ep#9 | Quels seront les sacrifices à court-terme pour espérer un monde sain à long-terme ? Vous savez, ce monde que nous allons laisser à nos enfants …

Je me suis donc interrogée sur les chemins possibles de l’après COVID-19. Comment allons-nous réagir lorsque nous nous serons libérés de cette oppression sanitaire et économique ? Serons-nous plus forts, plus conscients, plus intelligents ? Ou au contraire encore plus égoïstes, plus angoissés et plus aveuglés ?
J’imagine que de relayer des vidéos montrant des individus dévalisant des rayons de papier toilette pour eux seuls, des individus pensant qu’ils peuvent survivre en mangeant des pâtes (à ce stade-là, c’est du simple rhume qu’il est possible de mourir, ou du scorbut …) ou encore de ceux qui jettent leurs masques, leurs gants par terre, pourra nous faire tous prendre conscience de notre propre stupidité. Nous, toi, moi, toi, il, elle, vous, ils et elles.

Dans ce sens, j’espère, avec ces écrits, continuer à toucher les cerveaux, les esprits afin d’évaluer les risques post-crise. Je suis certaine que nous pouvons évoluer vers une intelligence encore plus grande, plus collective : au niveau de notre civilisation même, plus de notre nombril. Il faut en prendre conscience déjà, et c’est la première marche à monter : celle qui fait peur, celle qui semble faire mal.
De ce fait, j’ai admis deux possibilités propres à notre espèce post COVID-19 :
– Le redĂ©marrage inconscient (spontanĂ©, sans rĂ©flexion) et explosif (intense sur une très courte durĂ©e)

– Le redĂ©marrage conscient (partant d’une rĂ©flexion) et doux (progressif sur une longue durĂ©e), que je veux Ă©tudier aujourd’hui.

“En éliminant le fatalisme, nous nous permettons d’écrire une meilleure histoire”

Le redémarrage conscient et doux.

Imaginez à nouveau : c’est la fin du confinement, le virus COVID-19 est stabilisé et sa propagation dans notre pays est enfin en diminution. Nous allons pouvoir sortir de chez nous, rouvrir les commerces, pouvoir nous revoir et nous rejoindre. Nous allons pouvoir consommer et gagner de l’argent à nouveau : l’économie est remise en marche. C’est demain que toutes les barrières seront levées : que feriez-vous en premier pour faire redémarrer notre civilisation de manière douce et lente ?

Je vous laisse quelques minutes pour réfléchir, peut-être ouvrir la discussion en commentaire 👇

D’une manière, je pense que la fin du confinement et l’après COVID-19 devra reprendre les codes de toutes nos actions bénéfiques durant la crise : remise en question des habitudes, recherches des frais inutiles, tri de notre patrimoine matériel, élimination des achats purement émotionnels, retour à la consommation locale pour les produits cultivés sur notre sol ou à défaut privilégier la consommation internationale de proximité (minimiser la distance de transport), mise en place de rations équilibrées, non-gaspillage alimentaire, limitation des déplacements polluants et énergivores pour privilégier la marche, continuer à faire de la course à pied (c’est vrai que l’on n’a jamais vu autant de coureurs, Félicitation !) … C’est évoluer lentement vers une libération tout en restant à la source, comme nous nous l’étions imposé durant le confinement.

Mais d’un autre côté, nous avons eu des comportements anti-durables comme la surconsommation d’un seul type de produit. Par angoisse, par confusion et par cécité (certains diraient par stupidité aussi). Tout comme les pénuries d’essences pré-Gilets Jaunes, se jeter sur un seul produit dans la peur d’en manquer provoque à coup sûr cette pénurie. Nous avons créé la pénurie et la désertification des rayons par notre propre inconscience, ce n’est pas le confinement le responsable. C’est nous. Je ne peux qu’être prise de sueurs froides en voyant cette fameuse vidéo, où l’on vois 3 femmes se battre pour obtenir un paquet de papier toilette, parmi tous ceux égoïstement achetés par ce duo de femmes angoissées et apeurées. Cela dit, aucune excuse n’est valable pour un tel comportement de la part d’une espèce dite “intelligente”.

“Voilà ce à quoi nous ressemblons.” © Huffington Post

Seulement,

Et forcément, nous ne pourrons pas prétendre aux salaires et aux économies financières, et même renoncer à certains projets, prévu-e-s pré-COVID-19. Forcément, nous ne pourrons pas acheter, offrir ou nous offrir tout ce que nous avions pensé, imaginé et attendu depuis tout ce temps. Forcément, financièrement ce sera limité et plus rude. Il faudra faire des choix et des sacrifices. Tous (sphère politique incluse, merci).

Mais cela aura un impact durable sur l’équilibre de ce que nous dépensons (en tant qu’humains) et ce que nous générons (par notre terre). Car oui, nous sommes trop nombreux à consommer et à envahir l’espace sur cette Terre, qui elle, est limitée. Je nous imagine prendre notre temps, ne plus succomber aux publicités, à la facilité, aux addictions.

Je nous crois capable de gérer notre argent, de voir nos finances en face et de pouvoir les redresser, trouver des solutions dans le calme et la sagesse. Je nous pense pas assez stupides pour comprendre l’équilibre consommation/production et surtout pas assez stupide pour garder ces foutues œillères qui nous rendent égoïstes et auto-destructeurs. C’est ce que j’appelle La Consommation Consciente.

Tendance graphique d’un post COVID-19 économiquement doux, conscient, responsable et durable © Cyrielle Sixt

Nous allons nous modérer. Nous allons compresser nos envies, nos dépenses. Mais nous allons répartir notre temps, l’espacer en reprenant conscience de chacun de vos gestes, de nos émotions et de nos gestes. Nous allons reprendre le contrôle de notre cerveau et de notre esprit et éliminer le fatalisme qui nous enferme dans le sur-confort et l’abandon, illusionnistes du bonheur.

Oui l’écoresponsabilité et la durabilité demandent un ralentissement de l’économie et une stabilisation de la croissance. Mais, sachez que les efforts nécessaires sont divisés par le nombre de personnes qui agissent, soit potentiellement 7 milliards. Donc plus nous sommes nombreux à nous engager, moins nous aurons à nous faire violence.

Évoluer en ralentissant n’est pas impossible ou une utopie : c’est une croyance limitante de penser que nous devons absolument rester en croissance constante pour générer de nouvelles ressources.

C’est penser à notre civilisation, la beauté de notre planète, à nos enfants et toute notre descendance. Ce serait infâme et égoïste de continuer à détruire la Terre sur laquelle vivront nos propres enfants, n’est-il pas ? Car si vous n’avez pas d’empathie pour les paysages, les animaux, les végétaux, la biodiversité, peut-être en auriez-vous pour vos propres enfants ? Si vous pensez que vos actions isolées irresponsables ne sont qu’une goutte dans un océan, elles sont une goutte supplémentaire dans un vase qui déborde déjà.

À ce sujet, j’ai lancé une pétition d’engagement (donc pas de récolte de fonds) sur Change.org afin d’officialiser les esprits conscients de notre auto-sabotage sur notre propre environnement, notre berceau. C’est une lettre pour soi-même, à signer digitalement et à personnaliser. La voici :

Je soussigné-e, … consommateur/consommatrice et citoyen-ne Français-e,

M’engage à ne pas provoquer un pic et un bond des émissions de CO² et de la production non-écoresponsable via une surconsommation de produits, de services gourmands en émissions de CO², directes et indirectes,et un comportement écoresponsable.

(Voir la liste des articles non-exhaustifs)
  • Article 1 ◽️ âťťPour cela, je prendrai mes responsabilitĂ©s en tant qu'ĂŞtre humain adulte et intelligent dans l'Ă©largissement de notre espèce et sa surpopulation.âťž
  • Article 2 ◽️ âťťPour cela, je respecterai l'espace nĂ©cessaire allouĂ© Ă  la vie sauvage, la faune et la flore.âťž
  • Article 3 ◽️ âťťPour cela, je respecterai la biodiversitĂ© dans ses qualitĂ©s et ses dĂ©fauts.âťž
  • Article 4 ◽️ âťťPour cela, je respecterai l'organisation et la gestion naturelle des ressources en respectant leur temporalitĂ© et leur rythme naturel.âťž
  • Article 5 ◽️ âťťPour cela, je respecterai mon propre rythme naturel, tant sur l'alimentation, le sommeil, l'activitĂ© cĂ©rĂ©brale, le repos et l'activitĂ© physique.âťž
  • Article 6 ◽️ âťťPour cela, je continuerai Ă  rationner mes aliments en adĂ©quation avec mon activitĂ© cĂ©rĂ©brale et mon activitĂ© physique quotidienne.âťž
  • Article 7 ◽️ âťťPour cela, je privilĂ©gierai les emballages recyclables et rĂ©utilisables ou, au mieux, les produits solides qui ne nĂ©cessitent pas d'emballages autres qu'un sac ou un film papier non traitĂ© et non imprimĂ©, recyclĂ© et recyclable.âťž
  • Article 8 ◽️ âťťPour cela, je ne succomberai plus aux produits microdosĂ©s jetables, gourmands en ressources et aux produits solides emballĂ©s individuellement.âťž
  • Article 9 ◽️ âťťPour cela, je prĂ©parerai quotidiennement les doses nĂ©cessaires Ă  chaque repas, chaque instant et chaque besoin.âťž
  • Article 10 ◽️ âťťPour cela, je ne cĂ©derai plus au sur-confort et Ă  la paresse en m'accordant le temps et l'Ă©nergie nĂ©cessaires d'ĂŞtre Ă©coresponsable.âťž
  • Article 11 ◽️ âťťPour cela, je ne succomberai plus Ă  mes frustrations Ă©motionnelles et mes pulsions non-rationnelles en achetant des objets et des services inutilisĂ©s.âťž
  • Article 12 ◽️ âťťPour cela, je prendrai le temps de dĂ©finir mes besoins avant de mettre un article dans mon panier, virtuel ou rĂ©el.âťž
  • Article 13 ◽️ âťťPour cela, je rĂ©serverai un dĂ©lai de 60 jours pour recycler, donner ou revendre Ă  autrui un objet inutilisĂ©, avant de le jeter.âťž
  • Article 14 ◽️ âťťPour cela, je prendrais en considĂ©ration la pollution gĂ©nĂ©rĂ©e par le numĂ©rique.âťž
  • Article 15 ◽️ âťťPour cela, je privilĂ©gierais les sites web lĂ©gers, simples et minimalistes qui utilisent les ressources pour des objectifs d'ordre utile.âťž
  • Article 16 ◽️ âťťPour cela, j'Ă©conomiserais chaque action rĂ©alisĂ©e sur internet et sur chaque objet connectĂ© que je possède.âťž
  • Article 17 ◽️ âťťPour cela, je m’octroierai un rĂ©pit Ă©lectrique et numĂ©rique chaque jour afin de profiter des objets physiques Ă  ma portĂ©e et de mon entourage.âťž
  • Article 18 ◽️ âťťPour cela, je reprendrai le contrĂ´le de mon temps et je privilĂ©gierais la marche pour les trajets de moins de 20 minutes Ă  pied, au-delĂ  j'utiliserai des moyens de transport manuels.âťž
  • Article 19 ◽️ âťťPour cela, je prendrai conscience de notre nĂ©cessitĂ© de rĂ©aliser une activitĂ© physique quotidienne et je pourrai coupler l'exercice physique Ă  mes dĂ©placements nĂ©cessaires.âťž
  • Article 20 ◽️ âťťPour cela, je privilĂ©gierai les outils, les ustensiles et les mĂ©canismes manuels, plutĂ´t qu'Ă©lectriques, dans mon foyer et mon quotidien.âťž
  • Article 21 ◽️ âťťPour cela, je ne m'accrocherai plus Ă  l'argent comme seul moyen de compenser un vide intĂ©rieur ou des faiblesses personnelles.âťž
  • Article 22 ◽️ âťťPour cela, je prendrai en charge ma propre vie et ma propre responsabilitĂ© dans mes actions et mes non-actions pour atteindre la sĂ©rĂ©nitĂ©.âťž
  • Article 23 ◽️ âťťPour cela, je ne penserai plus Ă  ma seule empreinte individuelle mais Ă  celle de tous mes compères et comparses.âťž
  • Article 24 ◽️ âťťPour cela, je penserai Ă  mon futur, celui de ma descendance, et ferai preuve de gĂ©nĂ©rositĂ© en laissant un monde, au moins, aussi beau et propre que lorsque je suis nĂ©e-e.âťž
Et si cet engagement est tenu par tous, alors toutes ces actions seront réalisables avec aisance et facilité dans un contexte et un accord commun pour la pérennité de notre espèce parmi les autres. Fait à ….., le … ……. 2020.

Si nous sommes capables d’envoyer avec succès des satellites à travers notre galaxie, à l’aveugle, juste avec des calculs mathématiques, nous pouvons bien développer une économie positive respectueuse de notre environnement, non ?

Et vous, que préférez-vous ?
Succomber à vos pulsions primaires de sécurité et de confort ?
Ou vous engager à changer l’histoire uniquement grâce à votre force mentale, vos actions quotidiennes ?

Moi, j’ai choisi.

Pour revoir les autres articles sur le sujet 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *